Trouvez votre activité physique
adaptée à la période de maternité

Les croyances d'hier ont la vie dure...

Si hier, on recommandait à nos grands-parents de surtout rester au calme durant leur grossesse, c’est bien tout le contraire aujourd’hui ! L’inactivité devient l’ennemi de la future maman… 

Fin du XXeme siècle : Ne rien faire pour ne pas se faire mal…

Les recommandations relatives à l’activité physique pendant la grossesse ne sont pas bien vieilles ! Ce n’est qu’en 1980 que l’ACOG (American College of Obstetrics and Gynecology) commence à aborder le sujet dans une étude. On pensait alors que l’activité physique pour femmes enceintes avait des effets tératogènes, c’est-à-dire susceptibles de provoquer des malformations chez les enfants, par l’élévation de la température corporelle maternelle.

 

A partir des années 2000… Finalement l’activité physique semble plutôt positive

En 1995, ce même ACOG a revu sa copie en profondeur grâce à des études mettant en évidence les bénéfices de l’activité physique durant une grossesse sans complication. Le début d’une prise de conscience qui mènera, au début des années 2000, a des études encore un peu plus poussées. Ces dernières ont fait leurs apparitions au canada, Etats unis, Espagne, Norvège. Celle construite conjointement entre la SOGC (Société des Obstétriciens et Gynécologues du Canada) et la CSEP (Canadian Society for Exercise Physiology) en 2003 est la plus souvent reprise. Cette étude fait encore aujourd’hui office de consensus sur les critères à prendre en compte chez la femme enceinte qui souhaite entreprendre une activité physique.

En France, il n’y a qu’en 2005 que l’HAS (Haute Autorité de Santé) aborde de manière très succincte le sujet de l’activité physique dans une étude pour mieux informer les futures mamans. On y parle principalement que des contre-indications…

 

Plus d’études, plus de moyens donc plus de résultats

En 2008, l’académie canadienne de médecine du sport et de l’exercice se positionne et propose même un guide pour accompagner les médecins dans la prescription d’activité physique durant la grossesse.

En France, c’est en 2010 qu’un important dossier « sport et maternité » fait son apparition. Les différents rapports ou études proposés ne traitent alors plus simplement l’activité physique chez la femme enceinte comme une simple recommandation. Le discours est maintenant clairement tourné vers l’encouragement à la pratique du sport pendant la grossesse.

Plusieurs autres études sont maintenant publiées ainsi qu’un petit nombre de thèses cherchant à comprendre comment inciter davantage les futures mamans à pratiquer et levant les freins. La science montre les bénéfices de l’activité physique. Elle montre aussi qu’il ne faut pas faire n’importe quoi. L’accompagnement par un professionnel n’est pas obligatoire mais peut s’avérer très utile pour les futures mamans qui ne savent pas comment s’y prendre. Linkiwis est le relai entre futures mamans et structures adaptées pour permettre de suivre les recommandations des études en étant encadrée par des professionnels.