Trouvez votre activité physique
adaptée à la période de maternité

Bénéfices de l'activité physique : tordre le coup au diabète

L’activité physique demande à notre corps de produire de l’énergie. Pour la produire, nos muscles se servent du glucose. Lorsque nous restons immobiles, ce glucose n’est pas consommé par nos muscles. C’est grâce à l’insuline que nous parvenons à ce que notre taux de glycémie ne grimpe trop haut. Chez la femme enceinte, plus précisément au cours du 2nd trimestre, les hormones du placenta vont provoquer une insulinorésistance. Diminution d’insuline = diminution de l’absorption du glucose par le corps = risque de diabète. L’activité physique et donc un très bon moyen de faire baisser ce taux en absorbant directement le glucose sans passer par la case insuline. Un raccourci en quelque sorte !

Le diabète est une maladie qui se traduit par une mauvaise assimilation du glucose (le sucre) par notre corps.

Le pancréas, qui joue le rôle de gendarme de la glycémie à l'intérieur de notre ventre, ne sécrète plus ou pas assez d'insuline. Cette dernière joue le rôle de garde barrière en transformant le glucose, lui permettant ainsi de pénétrer dans les cellules de notre corps (muscles, foie, ...)

Donc : pas d'insuline = trop de glucose dans le corps

 

Et ça sert à quoi le glucose ? C'est grave si mon corps ne l'assimile pas ?

Oui c'est gênant et ça peut être très grave. D'une part, le glucose contribue à constituer nos réserves d'énergie lorsqu'il est bien assimilé par l'organisme. Donc, si on ne l'assimile pas, on fatigue. D'autre part, et c'est là que les choses se compliquent, ce glucose non assimilé qui se trouve en constante augmentation dans notre corps va venir abimer différents organes (yeux, pieds, reins, coeur,...)

Les traitements prescrits sont là principalement pour apporter l'insuline nécessaire au corps pour assimiler le glucose.Il existe plusieurs types de diabète dont 2 principaux : Le diabète de type 1 (10%) , de type 2 (85%) - les autres diabètes représentent les 5% restants.

le diabète de type 1 : le corps n'assimile pas du tout le glucose. Il faut être vigilants si des symptômes tels que la soif abondante, des envies fréquentes d'uriner, un amaigrissement rapide apparaissent.

Le diabète de type 2 : Le corps assimile de moins en moins le glucose ou alors l'insuline produite agit mal. Ce diabète est différent du premier car il est lié à nos habitudes de vie ( mauvaise alimentation, manque d'activité physique engendrant surpoids et obésité)

Le diabète n'est pas douloureux. On peut en être atteint sans le savoir. C'est une maladie dont on ne guérit pas mais avec laquelle on peut vivre si on suit correctement le traitement prescrit

Pour en savoir plus, il ne faut pas hésiter à aller faire une visite sur le site de AFD

et également sur le site de L'AFFD avec qui nous travaillons régulièrement