Trouvez votre activité physique
adaptée à la période de maternité

bénéfices de l'activité physique : baisse du risque de pré-éclampsie

L’éclampsie est une pathologie qui se manifeste par des crises convulsives potentiellement fatales provoquées par une hypertension artérielle intracrânienne chez la mère. Rien de très réjouissant !

La pré-éclampsie est par définition l’étape d’avant. Celle-ci se manifeste par une élévation de la tension artérielle survenant autour du second trimestre.

Elle est la 2nde cause de décès maternelle en France.

Pour mieux comprendre pourquoi l’activité physique permet de diminuer les risques de pré-éclampsie, il faut s’intéresser aux causes. Plusieurs facteurs de risque de pré-éclampsie ont été identifiés :

  • Un antécédent de pré-éclampsie
  • Une grossesse multiple
  • Une première grossesse (nulliparité)
  • une hypertension chronique, une pathologie rénale ou encore un diabète
  • une obésité (IMC supérieure à 30)
  • Être âgée de plus de 40 ans ou de moins de 18 ans
  • Des antécédents familiaux de pré-éclampsie (mère, grand-mère...)
  • Un syndrome des ovaires polykystiques,
  • une maladie auto-immune
  • Un changement de partenaire sexuel ou une insuffisance à l'exposition du sperme de son partenaire (port prolongé du préservatif)

Le diabète et l’obésité sont des pathologies que l’activité physique peut aider à surmonter. Ces pathologies étant des facteurs de la pré-éclampsie, les prendre en charge vous amènera à diminuer les risques d’être confronté à cette pathologie. 

Toutes les informations sur la pré-éclampsie sur le site de l’inserm